6 erreurs courantes de débutant en windsurf!

6 erreurs courantes de débutant en windsurf!

Quand on débute en windsurf, mieux vaut ne pas prendre de mauvaises habitudes pour progresser plus vite. Voici 6 erreurs courantes à éviter!

1. Les mains trop avancées sur le wishbone

Avoir les mains trop près du mat ne vous donne aucun contrôle sur votre voile. Vous ne pouvez pas la border avec votre main arrière et vous ne pouvez pas la basculer suffisamment en avant pour abattre ou en arrière pour lofer.

Conseil : Reculez vos mains de façon à ce qu’elles soient placées de part et d’autres des bouts de harnais et espacez-les de la largeur de vos épaules.

2. Regarder ses pieds

Tout comme on ne conduit pas sa voiture en fixant les pédales, on ne navigue pas en regardant ses pieds. Dans tout sport de glisse, le regard oriente le corps et permet de se diriger. Quand vous regarder vos pieds, vous pliez le buste ce qui oblige vos bras à supporter toute la traction de la voile et vous déséquilibre.

Conseil : regardez loin devant vous. Trouvez un repère à fixer à l’horizon. En redressant la tête, vous redressez votre corps et vous pouvez anticiper les rafales, les déformations du plan d’eau ou éviter les obstacles.

3. Les pieds parallèles

On a tendance à placer ses pieds à la perpendiculaire de l’axe de la planche mais parallèles l’un par rapport à l’autre. Grave erreur car cette position aligne nos hanches avec l’axe de la planche tandis que le haut du corps est tourné vers l’avant. C’est non seulement inconfortable, ça empêche aussi de se mettre efficacement au rappel face à la voile pour contrebalancer sa traction.

Conseil : tournez votre pied avant vers le pied de mat pour aligner votre bassin avec vos épaules.

4. Se plier en deux pour relever la voile au tire-veille

L’erreur numéro un du débutant : casser son buste en deux pour aller chercher le tire-veille et tirer comme une brute pour relever la voile. Très fatiguant et très mauvais pour le dos.

Conseil : Que faîtes-vous quand vous devez soulever une lourde charge ? Vous vous accroupissez, vous tendez les bras, puis vous soulevez en poussant sur vos jambes et en gardant le dos droit. Ici c’est la même chose, fléchissez vos jambes, gardez le dos droit, tendez les bras et remontez le long du tire-veille au fur et à mesure que la voile sort de l’eau.

5. Avoir des bouts de harnais trop courts

Non seulement il est difficile de s’y accrocher mais des bouts trop courts vous collent à la voile et ne vous laissent aucune marge de manœuvre pour anticiper ses réactions si bien qu’à la moindre rafale ou dévente vous finissez systématiquement dans l’eau.

Conseil : La bonne longueur est celle qui vous permet de vous accrocher/décrocher facilement au harnais. Pour mesurer vos bouts, placez votre coude au fond de la boucle et posez votre main sur le wishbone. Si vous pouvez refermer votre main dessus alors vous avez la bonne taille.

6. Avoir le bras avant fléchi

En windsurf, les bras sont comme les pédales d’une voiture. Le bras arrière est l’accélérateur et le bras avant l’embrayage. En fléchissant son bras avant on empêche le vent de s’engouffrer dans la voile et de générer une traction. C’est comme avoir la pédale d’embrayage enfoncée : on aura beau accélérer on ira nul part.

Conseil : tendez votre bras pour que la voile « embraye» et que vous puissiez accélérer par la suite.

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire: