Les 8 disciplines du windsurf

Les 8 disciplines du windsurf

À ses débuts, le windsurf se résumait simplement à fendre les flots sur son flotteur et passer les mousses avec plus ou moins de grâce. Le matériel était simple : un seul type de planche, un seul type de voile. Au fil des ans, avec la fièvre de la customisation et le développement de différents types de compétitions, le matériel s’est diversifié et spécialisé pour convenir aux nouvelles disciplines.

On en recense 8 aujourd’hui :

Le Freeride

Celle qui se rapproche le plus de l’esprit originel du sport : le plaisir de glisser sur l’eau tout simplement. Elle consiste à effectuer des aller-retour au planning ponctués de sauts et de virages à haute vitesse pour faire demi-tour appelés  « jibes ».

Matériel utilisé:

  • des planches de freeride stables au volume bien réparti et légèrement bananées pour un ride confortable dans le clapot.
  • des voiles légères sans cambers pour leur simplicité et leur facilité d’utilisation.

Le Slalom

Il s’agit de faire la course contre d’autres rider sur des circuits en 8 ou des parcours downwind. Le premier à franchir la ligne d’arrivée l’emporte. Pour arriver en tête, aller vite en ligne droite ne suffit pas, il faut aussi avoir une parfaite maîtrise du jibe pour ne pas perdre son avance ou doubler les concurrents aux bouées.

Matériel utilisé:

  • des planches compactes et tendues pour partir tôt au planning et vite atteindre sa vitesse maximale.
  • des voiles équipées de cambers qui vont maintenir artificiellement le creux de la voile afin qu’elle fournisse une accélération continue.

La Vague

Discipline phare du windsurf qui tient aussi bien à son aspect spectaculaire qu’à ses origines prestigieuse. La vague est née à Maui, la mecque du Windsurf. Elle consiste à surfer en exploitant l’énergie de la vague tout en s’équilibrant avec la voile. À cela s’ajoute la dimension saut ou les windsurfers se servent de la houle comme de tremplins pour effectuer des figures spectaculaires. En compétition, les riders sont notés sur ces deux facteurs : le surf et le saut.

Matériel utilisé:

  • des planches compactes, maniables et solides pour encaisser les réceptions des sauts.
  • des voiles légères à 3 ou 4 lattes et aux creux avancés pour partir vite au planning, attraper la vague et la surfer avec un gréement neutre dans les mains. 

Le Freestyle

Jeune discipline tout aussi spectaculaire que la vague, à la différence que celle-ci peut se pratiquer sur n’importe quel plan d’eau. Il s’agit de réaliser des figures glissée ou aériennes, ou des enchaînements de figures. En compétition, les riders sont jugés sur la difficulté technique, la diversité et l’esthétique de leurs réalisations.

Matériel utilisé:

  • des planches courtes et larges aux lignes tendues dont l’essentiel du volume se trouve entre le strap arrière et le rail de pied de mât. Elles assurent un planning immédiat, un bon pop et une bonne glisse en marche arrière.
  • des voiles légères et puissantes avec un profil stable pour les passages en duck.

Le Speed (Vitesse)

Ici, le matériel et les riders sont poussés dans leurs retranchements pour faire exploser des records de vitesse. Seuls les chiffres comptent. Celui qui obtient le meilleur chrono sur un run de 500m l’emporte. Dans cette discipline tout est affaire de réglages, de matériel de pointe, de technique et de mental.

Matériel utilisé:

  • des planches customisées très étroites et compactes pour réduire au maximum la surface mouillée et atteindre des vitesses vertigineuses.
  • des voiles à cambers comme en Slalom. Certains optent pour des wishbones asymétriques.

La Formula

Parent proche du slalom mais dans le petit temps. La formula consiste à régater dans des vents de 10 ou 12 nœuds au planning sur des planches remontant presque face au vent. Physique et technique, la formula a également une forte dimension stratégique.

Matériel utilisé:

  • des planches très larges (1m) avec de grands ailerons comme la F2 Z1.
  • des voiles de grande taille allant de 8.0 à 12.0m² avec cambers comme la Sailloft Mission ou la Sailloft Ultimate.

La RSX

La discipline qui représente le windsurf aux jeux Olympiques. Des régates technique et physiques qui ont vu Charline Picon emporter la médaille d’or aux jeux de Rio cette année.

Matériel utilisé:

  • des planches monotype conçues par le même fabricant
  • des voiles de tailles identiques (9.5m² pour les hommes, 8.5m² pour les femmes).

Le foil

Récente innovation, les foils sont des ailerons géants qui, grâce à leur extrémité en forme de planeurs, permettent de planer à 50 cm au dessus de l’eau dans 10 nœuds de vent (ou moins). Autre avantage du foil, les voiles utilisées n’ont pas besoin d’être bien grandes. Une 5.0m² suffit là où il faudrait une 7.0m². Une nouvelle forme de glisse qui traverse tous les sports nautiques.

Matériel utilisé :

  • des planches spécialement conçues pour les foils avec un boîtier d’aileron plus avancé que sur des planches « normales ».
  • Des voiles sans cambers légères et maniables pour le confort.

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire: