14 conseils pour réussir votre voyage windsurf

14 conseils pour réussir votre voyage windsurf

14 conseils pour réussir votre voyage windsurf à tous les coups:

 

1.     Partir seul ou accompagné de quelqu’un qui comprend votre passion voir mieux, qui la partage. Bien souvent, disputes et frustrations ont pour base notre sport préféré. Partir avec quelqu’un qui comprend que le windsurf est nécessaire pour votre épanouissement personnel et qui ne verra pas d’inconvénient à vous laisser voguer sur l’océan des heures durant semble donc plus que nécessaire. Si vous êtes en couple mais que votre conjoint ne comprend pas votre interêt irraisonné pour le windsurf, organisez vous un trip sympa en solo ou entre potes. Rien ne vous empêche de partir en amoureux par la suite.

 

2.     Bien choisir son matériel en fonction du spot. Chaque spot est en proie à des conditions bien singulières. Il est donc important de bien se renseigner sur l’endroit où l’on compte aller, afin d’avoir le matériel qui répond au mieux à vos besoin. Il est par exemple complètement inutile d’emmener sa 9m2 avec soi lorsque l’on part en vacances dans le Narbonnais. En effet, là bas souffle la tramontane, un vent fort et sec, qui nécessite l’utilisation de petites voiles.

 

3.     Faites vous confiance. Observez, analysez le plan d’eau et choisissez vous même votre matériel en fonction de vos capacités, de votre niveau et des conditions. Vous êtes le seul maitre à bord, mais restez tout de même humble face aux éléments.

 

4.     Sur place, essayer de vivre au jour la journée, sans stress, mais sans s’emprisonner dans la routine « naviguer/manger/dormir ». Il n’y a pas que le windsurf dans la vie. Pendant vos vacances, octroyez vous des moments pour visiter la région et faire plaisir à votre entourage qui, si non pratiquant, doit en avoir assez des gommages au sable à chaque sortie à la plage.

 

5.     Si possible, toujours partir avec son propre matériel. Avant le départ, pour éviter toute mauvaise surprise, investissez dans une nouvelle rallonge, un PDM, du boot, et des harness lines. Faites une checklist avant de partir: straps: check, PDM: check, vis: check, joints…pas check. :/ Lors d’un voyage avec votre propre matériel et dans un pays lointain (ou pas), il faut toujours avoir l’accastillage et les accessoires en double voire en triple. Toujours prendre une vis de décompression en rab, et surtout avoir des joints toriques avec soi. Ps: Si votre planche prend l’avion avec vous, bien enlever la vis de décompression avant le vol…

Si vous êtes dans l’obligation d’avoir recourt à la location, vérifier pdm, straps, ailerons, et                           régler l’ensemble à votre guise afin d’éviter les mauvaises surprises et de pouvoir en profiter correctement. Cela vous permettra d’éviter les catapultes, steak sur les mains et autres spin out…

 

6.     Ayez un bon boardbag: Privilégiez la qualité, la légèreté et toujours bien regarder les cotes de la housse avant d’investir. C’est l’ultime rempart qui protègera votre dulcinée des dangers extérieurs, donc ce n’est pas un achat à faire à la légère.

 

7.     Ne pas hésiter à parcourir des kms. Un petit road trip est une aventure en soi et l’anticipation de la session en fait un moment particulier. Quand le vent ne vient pas à vous, allez à lui (dans les limites du raisonnable bien entendu) et partez à la découverte de nouveaux horizons.

 

8.     En trip, n’oubliez pas de prendre le temps de prendre son temps.  L’ important est alors de ne pas se stresser et de laisser les tracas à la maison. Restez cool, zen, ne vous imposez pas d’emploi du temps et investissez dans un hamac. Keep cool and go windsurfing.

 

9.     Ayez la combinaison adéquate: le froid est votre ennemi. C’est un facteur qui peut vous pourrir une session. N’hésitez donc pas à toujours vous renseigner sur la température de l’eau et sur les conditions climatiques avant de partir quelque part. NB: Cela fonctionne aussi dans l’autre sens. Il est primordial de ne pas avoir trop chaud car dés lors, vous aurez l’impression de bouillir dans votre combinaison, vous vous déshydraterez plus vite et chaque mouvement que vous ferez sera ressenti comme un effort surhumain.

 

10.  Protégez vos petits petons. Vous n’êtes peut être pas fan du ride en chausson, mais pour vos premières sessions, et histoire de vous confronter au spot et aux conditions sereinement, enfilez en une paire. Sur place, un reef, un rocher pointu, une vive, des oursins…nombreux sont les écueils qui pourront vous faire regretter d’être parti pieds nus.

 

 

11.  Voyagez en musique: Préparez une playlist sympa. Avoir une bonne playlist ou un bon dj à vos côté est crucial. Personne n’a jamais passé une bonne session sur l’eau avec du mauvais son dans la tête…

 

12.  Identifiez vos objectifs de windsurfer et comment les atteindre: Une semaine avant le départ, si vous n’avez pas navigué depuis longtemps, fixez vous des objectifs à atteindre (il est important que ces objectifs soient réalisables et atteignables) et trouvez le moyen de les atteindre. Faites de l’imagerie mentale pour le jibe, le forward etc. Cela peut vraiment vous aider dans votre démarche. Il suffit de 5 minutes par jours, le soir avant d’aller se coucher, pour vraiment avancer et visualiser la manoeuvre. Au préalable, regardez une vidéo pour vraiment bien se représenter le mouvement et l’intégrer. La visualisation permettra alors un apprentissage et une progression plus rapide.

 

13.  Le lieu: Les hotels 5 étoiles all inclusive avec buffet à volonté sont à éviter. Souvent mal placés par rapport aux spots et au final assez cher. Un trip windsurf, c’est avant tout l’aventure et le partage (des sessions, de bons moments, de rires) mieux vaut louer un petit appart ou une maison entre potes. Vous pourrez dés lors cuisiner ensemble, partager des moments sympas et vous retrouver autour d’un bel apéro après une longue session éprouvante. C’est ça aussi l’esprit du windsurf.

 

14.  Allez vers les autres: n’ayez pas peur de discuter avec les locaux, leur poser des questions. Demandez leur où aller, que faire, que voir, quels sont les meilleurs spots du coin etc… Bref, comment sortir des sentiers battus et découvrir la région autrement.

 

Partager des moments uniques, découvrir une nouvelle culture, faire des rencontres, de nouvelles expériences, c’est ce qui restera de votre trip.

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire: